Brève histoire de la sophrologie

La sophrologie est fondée par le neuropsychiatre Alfonso Caycedo, en 1960.

 

Après des études universitaires à la Faculté de médecine de Madrid où il obtint le titre de Docteur en médecine et en chirurgie (1959), il est obligé d'utiliser des procédés thérapeutiques violents (électrochocs sans anesthésie, comas insuliniques). Il s'interroge alors sur cette pratique qui modifie ou altère la conscience.

 

Ce qui l'amène à créer, dans le cadre de la psychiatrie hospitalière, une discipline s'appuyant sur « une recherche de la conscience harmonieuse».

 

La sophrologie s’inspire de techniques de relaxation et de méditations orientales (Yoga, Zen, Bouddhisme tibétain), de techniques de relaxation occidentales (Training Autogène de Schultz, relaxation progressive de Jacobson…), de la psychologie humaniste (Carl Rogers), de la phénoménologie et de l’hypnose.

 

Les premières applications de la sophrologie sont donc exclusivement médicales. Elle s’expérimente très vite auprès des sportifs de haut niveau, puis dans le but d’une amélioration de la santé en général, et d’un développement personnel et relationnel.

 

Le terme sophrologie est composé de 3 mots grecs :

 L'étude de l'harmonie de la conscience